Coralie, 26 ans, n’est pas du genre à se laisser abattre au premier obstacle survenu. Sa persévérance est une vraie force, un trait de caractère qu’elle a développé au travers du sport. Passionnée d’escrime, elle a pratiqué durant de longues années l’épée à haut niveau, classée au niveau national et même international. Elle avait donc tout naturellement choisi de rejoindre des études en STAPS mais s’est vite rendu compte que ce cursus universitaire ne lui convenait pas. Elle a arrêté en deuxième année pour préparer le concours d’entrée pour devenir monitrice–éducatrice et travailler dans le milieu du handicap. Elle l’a obtenu mais elle n’est pas parvenue à trouver une entreprise qui accepte de la prendre en contrat de professionnalisation et intégrer ensuite une école. Elle a alors pris une année de réflexion durant laquelle elle en a profité pour passer quelques diplômes, notamment le brevet d’Etat d’éducateur sportif, et surtout se renseigner sur les d’autres possibilités. Elle a en particulier rencontré une conseillère d’orientation qui lui a donné des pistes concrètes en adéquation avec sa personnalité et ses envies. C’est donc à l’issue de cette année qu’elle a décidé de prendre un virage à 180 ° et de se diriger vers le milieu de l’informatique. En plus d’être un secteur porteur avec des débouchés, ce qui lui plait avant tout, c’est l’ambiance qui y règne et la notion d’échanges et de partage.

Son Conseil

« Se former à un langage de programmation spécifique permet de se démarquer. » 

Son cursus universitaire

La difficulté de trouver sa voie

Dès lors qu’elle a fait ses premiers pas dans le domaine de l’informatique, elle a su qu’elle voulait continuer dans cette voie.

L’informatique, le déclic immédiat

La mixité durant ses études

Dès ses études, elle a été préparée à intégrer un univers très masculin.

Moins de 10% de filles

L’alternance, un atout clé

Son année en alternance lui a offert des opportunités pour la suite de son parcours professionnel.

La maitrise d’un langage de programmation spécifique

Le milieu de l’informatique

Son objectif est d’obtenir la satisfaction de ses clients. Elle doit donc être consciencieuse. 

Faire preuve de rigueur

Faire preuve de persévérance

Des opportunités de carrière

Son métier de développeuse web J2EE

Sa vision

Les aspects les plus plaisants du métier :

  • la satisfaction lorsque le résultat s’affiche à l’écran : le côté concret
  • le fait d’apprendre au quotidien et de s’améliorer sans cesse : Absence de monotonie
  • Les perspectives nombreuses dans le domaine de l’informatique : un milieu tellement vaste avec une grande diversité de possibilités
  • Un secteur en continuelle évolution : se tenir à jour, réussir à proposer par soi-même des solutions
  • le partage de connaissances constant avec ses collègues.

Les aspects plus négatifs :

  • la difficulté de prendre du recul avec certains problèmes techniques : il faut réussir à faire la coupure une fois chez soi
  • relativement fatiguant de passer des journées entières devant un ordinateur
  • pas toujours facile aussi de s’imposer dans un milieu masculin.

 Zoom sur ses missions

Analyse

Dans un premier temps, Coralie prend connaissance du cahier des charges afin de mieux cerner la demande du client, ses besoins et ses attentes.

Prise de connaissance de la demande du client

Conception

La conception est la partie la plus technique. Coralie doit alors proposer des solutions techniques en accord avec les besoins du client.

Améliorer des applications existantes

Phase de tests

Une fois toutes les fonctionnalités créées, une longue phase de tests s’engage.

Réalisation de deux types de tests

Livraison au client et mise en production

C’est la phase ultime mais aussi la plus stressante. C’est le moment de vérité avec la livraison au client et la mise en recette de l’application.

Effectuer les derniers ajustements nécessaires

Son environnement professionnel

La structure

Coralie travaille chez Viveris, une Entreprise de Service du Numérique (ESN, anciennement SS2I). 80% des développeurs et des développeuses web évoluent dans ce type de structure.

Les spécificités d’une ESN

Ses perspectives

Ses relations professionnelles

Les échanges dans son travail sont fréquents et bien souvent très riches. Le partage et l’entraide rythment son quotidien.

Un métier interactif

Un univers très masculin

Au début, l’intégration n’a pas été facile. Aujourd’hui, elle est parfaitement acceptée par le reste de l’équipe.

Trouver sa place