Élodie, 23 ans, après avoir débuté comme tourneuse sur commandes numériques dans les ateliers, a rejoint depuis quelques mois le bureau méthodes de sa nouvelle entreprise, en tant que technicienne. Elle consacre une grande partie de son temps-libre à sa passion. Encore adolescente, elle avait rejoint les jeunes sapeurs-pompiers. Dévouée aux autres, elle s’épanouit dans cette activité. Cependant, elle n’a pas souhaité en faire son métier, le concours pour devenir professionnelle étant difficile et la hiérarchie parfois un peu stricte à son goût. Aujourd’hui, en parallèle de son métier, elle continue d’assurer des astreintes comme pompier volontaire au sein des casernes, à proximité de son domicile. Ce qui lui plait avant tout, c’est le contact humain, une dimension qu’elle a retrouvé dans son travail actuel.

Son Conseil

« Commencer derrière une machine, dans les ateliers, voir les techniques d’usinage, de fabrication et connaître les outils sont des atouts. »

Son cursus universitaire

Un parcours bien réfléchi

Elle a fait le choix de suivre sa licence en alternance, dans une entreprise de fabrication de moules.

L’alternance, un 1er pied dans le monde du travail

Durant son cursus, elle a eu l’occasion d’accumuler des connaissances en matière de mécanique, de plasturgie ou encore de conception de pièces.

« Le choix de l’alternance permet de se constituer un bagage avant d’entrer dans la vie active. C’est aussi un véritable atout lorsque l’on souhaite exercer un métier technique. Lorsque l’on sort des études, on sait de quoi on parle. J’ai pu voir la fabrication d’un moule de sa conception jusqu’à sa fabrication finale, manipuler des machines. Et on connaît déjà le monde du travail. »

De plus, l’alternance permet de se constituer un réseau dans son secteur d’activité et peut offrir quelques opportunités professionnelles, à condition de bien choisir en amont et de se renseigner autour des possibilités existantes.

La mixité durant ses études

De façon générale, dans les filières techniques, les filles sont souvent beaucoup moins bien représentées.

Moins de 20% de filles

 

Commencer dans les ateliers, un atout

Elle avait déjà fait son stage de six semaines en BTS dans la fabrication de moules.

Connaissance du secteur d’activité

Des opportunités professionnelles

A l’issue de son alternance, elle a poursuivi dans la même entreprise, toujours en tant que tourneuse sur commande numérique.

L’intérim, une bonne alternative

 

Son projet professionnel

Aujourd’hui, elle souhaite continuer d’accumuler de l’expérience dans ce même domaine très spécifique de fabrication d’outillage, afin de pouvoir prétendre ensuite à un poste de chef de projets. En effet, elle aimerait avoir des responsabilités techniques et de management, et davantage de polyvalence dans ses missions.

En attendant, elle s’investit beaucoup, perfectionne sa connaissance technique des outils standards et s’emploie autant que possible à être force de propositions et à trouver des solutions parfois différentes que celles soumises par les techniciens d’application. Son but étant de se faire remarquer positivement, de par ses initiatives et sa motivation.

Sinon, elle aura aussi la possibilité d’aller travailler dans un bureau d’études et d’intervenir dans la conception d’outils à partir de logiciels 3D. Cette perspective l’intéresserait beaucoup.  [/su_spoiler]

Son métier de technicienne de méthodes

Sa vision

Les aspects les plus plaisants du métier : la plus grande polyvalence par rapport à son poste précédent – le fait de pouvoir visualiser l’ensemble des étapes à réaliser en amont de la fabrication d’un outil (évaluation du besoin du client, conception de la demande, élaboration de gammes, lancement, etc.) – la dimension technique dans son travail : intéressant et concret.

Les aspects plus négatifs : la difficulté parfois de traiter des dossiers pas toujours complets : devoir aller à la pêche aux informations.

Zoom sur ses missions

Service méthodes

Elle est en charge de réaliser des devis pour les clients.

Chiffrage des outils

 

Conception de gammes de fabrication

C’est elle qui va déterminer ces différentes étapes avant que le produit soit envoyé pour fabrication.

Élaboration des procédés de fabrication

Référencement des articles

Une fois le nouvel outil parti en production, elle doit procéder à son référencement

Intégration dans la base de données

Son environnement professionnel

La structure

Son employeur actuel est un groupe international basé à Lavancia.

Décloisonnement des missions


Son environnement professionnel

Par sa fonction, elle est en contact avec différents corps de métiers de l’entreprise.

Un poste interactif

 

Un milieu très masculin

Selon les services, les femmes sont plus ou moins bien représentées.

Plus de femmes en clientèle